logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/12/2008

En attendant le Père Noël

Ce matin j'ai trouvé un commentaire de Urga....et j'ai été touchée par cette histoire qui m'a donné envie de vous inviter à nous raconter comment vous attendiez le Père Noël :

Voici le souvenir de Urga:
A mes 5 ans ... j'avais eu Pour NOel la poupée dont je rêvais depuis des mois .. que j'avais commandé au père noel sur une belle lettre décorée .... Une "bella" avec de longs cheveux blonds ..... tellement heureuse je suis sortie en courant jusqu'au perron de la maison ... et les larmes aux yeux levés vers le ciel .. serrant mon trésor dans les bras j'ai crié ..... MERCI PAPA NOEL ...je m'en rappelle encore medium_poupée_Bella.jpg
J'ai fais pleuré tout le monde ce jour là ...

Depuis que j'anime cette rubrique, j'ai fait remonter pas mal de mes souvenirs de Noël. En voici quelques uns :

Mon père travaillait chez un fabricant de jouet et nous avions toujours droit à ces Noëls somptueux mais c'était vraiment une surprise. Un soir de décembre il revenait avec un gros catalogue sous le bras et nous disait : "voilà, faites votre commande au Père Noël mais je vous préviens, il faut lui envoyer un chèque alors pas d'achat à plus de 3 chiffres (en anciens francs donc moins de 10 F ou 1,5 euros).

Bien sûr nous ne trouvions rien et nous allions voir ma mère en disant : "j'aimerai bien cela mais il y a 4 chiffres"...Puis un jour (un grand jour), nous organisions une visite au Bon Marché pour voir les jouets. Mon père se chargeait de mon frère et ma mère m'emmenait au rayon des poupées...il n'y a que mon petit frère qui n'a jamais connu celà.

Je me souviens d'avoir craqué pour un bébé de 15 cm dans un petit berceau...j'ai dit "c'est cela que je veux"...et plus tard j'ai trouvé dans le catalogue le même bébé sur une table à langer....c'est sûr, il me plaisait mieux et je le voulais et quand je l'ai dit à ma mère elle m'a répondu :"c'est trop tard".....pendant les quelques jours avant Noël je me préparais à cacher ma déception à mes parents, me disant que ce cadeau serait bien quand même et....je suis tombée à genoux, les larmes aux yeux devant la table à langer....medium_cadeaux3.jpg

ls savaient ménager le suspens mes parents, au risque de nous faire vivre quelques émotions négatives. Plus tard, j'avais demandé des patins à roulettes et avec mon frère ainé, nous avions l'habitude de chercher partout où étaient les jouets achetés (on ne les a jamais trouvés, ils étaient déposés chez la voisine).

medium_patins_à_roulettes.jpgCette année là, je dis à mon frère : ils doivent les avoir acheté depuis longtemps nos patins à roulettes....mais quelqu'un nous a entendu....et un soir mes parents nous ont appelés et très solennellement nous ont demandé ce que nous voudrions d'autre car il n'y avait plus de patins.....dépitée j'ai répondu hésitante : "une dinette" mais je ne voulais rien d'autre....et les patins étaient déjà achetés....ce fut une très grande surprise.....

Des souvenirs, on en a mille. J'ai vécu dans une famille assez "déchirée" mais Noël a toujours été un jour de trève. Le seul jour dans l'année ou ni conflit, ni alcool ne venait troubler la fête....Nous n'étions pas riche et nous fabriquions nos cadeaux pour nos parents, en grand secret et en nous y prenions longtemps à l'avance.

Une autre tradition était d'aller décorer l'appartement de ma grand mère en grand secret (habile façon de nous éloigner de la maison pendant les préparatifs) et pendant qu'elle découvrait sa maison décorée...le Père Noel passait au pied du sapin.....un vrai rituel....que du bonheur !!!

Et vous, comment attendiez vous le Père Noël ?

10/12/2008

Le goût du bonheur (3)

Nous vivons dans un univers de facilité. Nous avons lave linge et lave vaisselle, l’ordinateur, les plats préparés, la voiture etc…tout est préparé, mâché, prédigéré….C’est le confort de la vie moderne….

Mais est-ce un progrès ?

medium_AM_Electroménager.jpgDes études très sérieuses démontrent qu’il y a interaction entre activité physique et plaisir. Les sportifs le savent, durant l’effort le cerveau produit des endorphines, aussi appelées « hormone du bonheur » qui, stockées dans le cerveau, provoquent un sentiment d’euphorie et d’exaltation.

Notre cerveau est programmé pour ressentir un profond sentiment de satisfaction et de plaisir lorsque nos efforts physiques produisent quelque chose de visible, de palpable et qui a un sens, c'est-à-dire qu’il procure des ressources nécessaires à notre survie.

Nous sommes au 21 ème siècle notre cerveau a toujours besoin de « faire ». C’est probablement ce qui explique l’engouement pour les loisirs créatifs et le bricolage entre autre. Cette même étude explique que les jeunes générations sont bien plus sujettes à la dépression que les anciennes car aujourd’hui la plupart des jeunes n’ont plus rien à « faire » pour assurer leur survie.medium_AMnoel_6.2.jpg

Ils n’ont plus rien à « faire » pour assurer leur survie, et ils n’ont plus rien à faire du tout si dès leur plus jeune âge on leur offre des jeux électriques, des livres qui lisent tout seuls, des consoles de jeux dont les héros sont virtuels ….pour leur faire plaisir….alors que le vrai plaisir serait de vivre leurs rêve dans des terrains d’aventure.

Un enfant a besoin d’expérimenter la vie avec son corps. Il faut qu’il touche, qu’il exerce son habilité, son agilité, sa souplesse, sa dextérité. C’est comme cela qu’il fait connaissance avec lui-même.

Un enfant n’est pas un consommateur comme les autres et il conviendrait vraiment de le protéger de la folie mercantile des fabricants de jouets qui fait rêver les adultes mais prive les jeunes de leur potentiel créatif. …au risque de leur faire perdre leur instinct de survie.

C'est très grave de priver les jeunes de leur potentiel de survie, de leur combativité etc....ils sont la première génération à se porter moins bien que leurs parents...nous en reparlerons un peu plus tard...Pour l'instant, faisons la fête!!!

Aors pour Noël, qu'allez vous offrir à vos petits enfants ? Un jeu vidéo...ou une journée de plein air à jouer aux petits robinsons ???

08/12/2008

Le goût du bonheur (2)

Mon meilleur souvenir de la préparation de Noël date d’une vingtaine d’année. J’avais droit à des vacances avant Noël et nous avons décidé d’en profiter pour fabriquer nous-mêmes nos décorations. Un mot d’ordre : tout en rouge et or….et comme le faisaient les anciens, nous sommes allés chercher du fragon et des baies dans les bois…

medium_AM_Noel1.jpgC’était un plaisir de rêver en coupant, collant, frisottant les papiers dorés. C’était tellement relaxant. Nous vivions la fête à chaque petit décor que nous mettions en place. Aujourd’hui je me suis arrêtée un moment au supermarché pour « regarder vivre » les parents d’aujourd’hui…comment préparent ils Noël ?

Je suis triste de voir ces petits qui pleurent dans les caddys pendant que les parents achètent des décorations de Noël et parfois même les jouets. Il y a des tentations partout et l’enfant n’a plus le loisir de rêver. Les friandises et autres desserts sont achetés quelques semaines avant le grand soir et parfois….la tentation est grande d’entamer la boite.

Ne sommes nous pas entrain de perdre le sens de la fête ?

07/12/2008

Le goüt du bonheur (1)

J’ai gardé gravé dans ma mémoire le souvenir d’une dictée qui s’appelait « l’orange de Noël ». J’en ai oublié l’auteur mais pas l’histoire :

« un jeune garçon raconte son impatience d’attendre le jour de Noël. Ce matin magique où pieds nus et en chemise, dans le froid, il découvre au pied du sapin….une orange… dont il ne connaîtra jamais le goût puisqu’elle trônera sur le buffet de la cuisine et y restera jusqu’à disparaître sans que jamais il ne pu la manger ».

medium_med_bb124s2577.jpg

J’aime les récits de Noëls paysans où les préparatifs de la fête sont un rituel durant lequel chaque membre de la famille apporte un petit quelque chose « fait maison ». On y pense longtemps à l’avance. Dès la fin de l’été il faut choisir les plus belles branches de fragon, repérer son arbre, collectionner les baies, les sécher, en faire des guirlandes dans la sérénité des premières soirées hivernales. Même les petits jouets offerts aux enfants sont faits maison.

Quelle « évolution » en un tout petit siècle…

Dès la mi novembre, c’est une débauche de lumières, de guirlandes, de jouets, de cadeaux, de victuailles qui s’étalent dans toutes les devantures de magasins, les rayons des super marchés, la publicité, la télévision, les sites de vente par internet etc …et il faut acheter…vite….car on pourrait manquer de quelque chose….

Il y en a tellement de nourriture que personnellement, ça m’en coupe l’appétit et j’ai envie de me replier sur moi-même pour échapper à ces « agressions visuelles » qui m’empêchent de vivre au rythme des saisons.

Car les mois de novembre et de décembre sont des mois de sobriété dans la nature. Tout s’endort, la vie se ralenti….Nous devrions nous reposer davantage, dormir plus longtemps, manger modérément …pour vivre la fête de Noël, quand le « solstice d’hiver », nous ramène la lumière et que la vie reprend son cours….C’est aussi le symbole du Noël des Chrétiens, avec la crèche (symbole de dénuement) que l’on prépare avec beaucoup de soin pour y accueillir « l’Enfant ».

medium_AM_Noel_2.3.jpg


N’aurions nous pas un peu perdu le sens de l’essentiel ?
(à suivre)

05/12/2008

Encore !!!!

Et voilà...encore une dénomée Caroline qui met un message sur une note ancienne et au moment de voir son site, je tombe sur une proposition de sites pornos....

Blog 50 n'a t'il donc pas le pouvoir de filtrer ces intrusions ???

03/12/2008

Coup de colère

Je n'apprécie pas du tout les messages qui disent :" très bon blog, à conserver..." sur une note ancienne

Car lorsque l'on veut répondre, on tombe sur un site publicitaire et c'est désagréable.

Après avoir envahi nos boites aux lettres, nos lignes téléphoniques, nos boites à lettres électronique, les voici sur nos blogs ...de plus en plus intrusive dans notre vie privée cette publicité!!!!

Qu'en pensez vous ?

24/11/2008

Pour animer vos soirées

Saurez vous coller Akinator ?

Pendant les 6 premières questions nous étions à égalité (3 partout) mais il a affiné ses outils et ensuite, il a trouvé toutes les réponses, même les plus farfelues.

Amusez vous et dites nous vos résultats

http://www.akinator.com/aki_fr/



23/11/2008

On revient de loin....

Aujourd'hui les femmes peuvent prendre le pouvoir et gouverner...Mais on revient de loin quand même alors l'égalité...on n'a pas fini d'en parler.

D'ailleurs, y a t'il vraiment égalité ? Je n'en suis pas sûre...les femmes ont utilisé leur faiblesse pour s'en faire une force et il faut reconnaître que souvent, ce sont elles les plus fortes.

Mais voyez plutôt d'où on vient :

Femmes_Ecrits_Millenaires.pps

20/11/2008

Amateurs d'émotions fortes

El Camino Del Rey est un passage sur une falaise dans le sud de l'Espagne dans le parc naturel de Los Ardales.

Ce chemin a été construit en 1901 pour la construction d'un barrage. Il est laissé à l'abandon depuis mais fait le bonheur de ceux qui recherchent des sensations fortes.

On y recense cependant plusieurs morts, et le passage est presque en ruines à certains endroits. Après la mort de 4 personnes dans deux accidents en 1999 et 2000 le gouvernement local a décidé de fermer l'accès aux touristes mais cela n'empêche pas quelques fous furieux de s'y aventurer!

La vidéo qui vous est offerte, prise par un équilibriste professionnel, agrémentée d'une musique adéquate, nécessite de bien s'accrocher à son siège pour que vous puissiez en... revenir

Le gouvernement régional de l'Andalousie a prévu un budget de 7 millions d'euros pour restaurer le Camino del Rey

Attention, mettez cette vidéo en plein écran et accrochez vous à votre siège :


http://www.brightcove.tv/title.jsp?title=1438490562


(Faites un copier/collé car le lien ne s'établit pas normalement.)

19/11/2008

Le poids d'un flocon de neige

A propos de gravité (chez etat d'aie)


"Dis-moi combien pèse un flocon de neige ?", demanda la mésange charbonnière à la colombe.

"Rien d'autre que rien", fut la réponse.

Et la mésange raconta alors à la colombe une histoire :

"J'étais sur la branche d'un sapin quand il se mit à neiger - Pas une tempête, non, juste comme un rêve,
doucement, sans violence. Comme je n'avais rien de mieux à faire, je commençai à compter les flocons
qui tombaient sur la branche où je me tenais. Il en tomba 3 751 952.

Lorsque le 3 751 953ème tomba sur la branche
(rien d'autre que rien, comme tu l'as dit), celle-ci cassa". Sur ce, la mésange s'envola.

La colombe, une autorité en matière de paix depuis l'époque d'un certain Noé, réfléchit un moment et se dit finalement :
"Peut-être ne manque-t-il qu'une seule personne pour que tout bascule et que le monde vive en paix ?"

Peut-être qu'il ne manque qu'une toute petite action pour éradiquer la pauvreté....il y a tout ce qu'il nous faut pour vivre sur cette planète....pourquoi nous créons nous autant de besoins artificiels ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique