logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/06/2012

Quand l'amour traverse le temps et l'espace

J’ai été la « mamie d’adoption » de Noam et Lia durant deux ans. Elles avaient respectivement 15 jours et dix huit mois lorsque je les ai rencontrées.

C'était dur pour Rotem (leur maman) de se reposer un peu dans la journée car il y en avait toujours une des deux de réveillée. J'ai commencé par garder Noam 3 après midi par semaine.

Ce petit bout de chou dormait très peu. Elle était très éveillée et regardait partout. Des liens se sont créés entre nous et Rotem passait de plus en plus de temps à la maison .

Elle était  israélienne et nous nous enrichissions mutuellement de nos différences culturelles. Les enfants grandissaient et prenaient plaisir à venir, à tour de rôle, passer du temps à la maison, presque chaque jour. Elles étaient mes "petites filles de coeur".

Un an et demi plus tard,  la famille décide de s’installer en Israël. Je m’étais appliquée à créer des liens avec les enfants et j’allais devoir les aider à partir loin de moi et de ceux qu’elles aiment, de leurs repères, de leurs habitudes.

Bien sûr je savais qu’elles laisseraient un grand vide dans ma vie mais toute mon énergie était tournée vers ce qu’elles avaient à vivre elles et ce que je pouvais faire pour les aider.

J’ai accepté de « les perdre » pour les entourer de tout l’amour dont j’étais capable dans ce moment difficile.

La veille de leur départ, les parents sont allés dire au revoir à leurs amis et m’ont demandé de garder leurs filles. C’était la dernière fois que nous nous voyions et ce moment était chargé d’émotion. Noam était particulièrement sensible à l’ambiance et commençait à manifester son stress au moment de dormir.

Je l’ai prise dans mes bras et tout en caressant ses cheveux j’ai commencé à leur raconter leur histoire, comment nous nous étions connues, comment nous nous étions aimées et comment nous allions nous quitter sans pour autant rompre ce lien qui deviendra un souvenir alors qu’elles prendront l’avion et s’installeront dans un kibboutz.

Patiemment j’ai raconté et raconté encore cette histoire et enfin j’ai senti Noam se détendre, son corps s’abandonner dans mes bras. Elle lâchait son stress et acceptait l’événement. Les enfants se sont endormies puis j’ai dit au revoir à leurs parents.

Le lendemain je les ai croisées sur le chemin du départ. Elles ne m’ont pas embrassée et ne parlaient plus français. Elles avaient accepté la séparation et étaient déjà dans leur nouvelle vie. Nous étions en paix.

Quatre ans plus tard, sans crier gare, toute la famille arrive à la maison. Entre temps un petit frère est né.

Une fraction de seconde pour gérer mon émotion et les enfants sont là. Comme si nous nous étions quittées la veille, elles traversent la pièce et se placent devant l’aquarium. Comment renouer le contact avec ces petites filles qui ne me reconnaissent pas, qui ne se souviennent de rien et qui ne parlent plus français.

Elles ont cinq ans et demi  et sept ans. Je m’approche d’elles et tandis que je parle à Lia, Noam se love dans mes bras comme ce soir de nos adieux. Nous avons échangé toutes les trois un très long câlin silencieux. Sans les mots, nous retrouvions les gestes et les sensations suspendus quatre ans plus tôt.

La mémoire du cœur est indélébile ; leur dire adieu m’avait fait vivre un moment inoubliable et aujourd’hui j’ai compris que ce qui nous unis est indépendant du temps et de l’espace.

Accepter de les « perdre » m’a fait connaître un sentiment que je n’aurai probablement jamais connu si elles étaient restées près de moi.

Aujourd'hui, elles ont 13 ans 1/2 et 15 ans. Ce sont de belles jeunes filles, calmes et équilibrées. Je les ai revues plusieurs fois depuis, toujours avec le même plaisir même si elles ne se souviennent plus de moi et si elles ne parlent plus le français.

La dernière fois, elles étaient étonnées et heureuses  que je leur raconte, à travers les traductions de Rotem,  ce qu'elles faisaient lorqu'elles venaient chez moi et  notre dernière soirée ensemble.



Commentaires

une expérience du coeur, tendrement racontée,

"accepter de les perdre " cela montre chez toi une force peu commune, et un don d'amour tout à fait remarquable,

Écrit par : fanfan du fatras | 21/06/2012

Ce renoncement aux enfants demande une force mentale énorme mais cela t'a permis de garder ton équilibre et tu l'as transmis à ces deux enfants.
La famille est reconnaissante puisqu'elle te rend quelquefois visite.
Dommage que les demoiselles ne parlent pas le français.
Amicalement
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 22/06/2012

une histoire émouvante qui me touche. Le coeur, parfois je dis "touchée à jamais" par des émotions , et les miennes celles qui sont dans mon coeur me rappellent à l'ordre de temps à autres, et certaines séparations m'ont écorché vive à tel point que parfois j'ai l'impression que l'amour n'est plus pour moi.......
bisous
Christiane

Écrit par : Christiane | 22/06/2012

L'amour est toujours pour toi car il est en chacun de nous et lorqu'on aime, c'est juste un miroir qui nous montre ce qui est au fond de nous...Transformer la peine en amour pour ces autres qui s'en vont pour ne plus "souffrir"...petit à petit, il reste le meilleur des souvenirs. Courage !

Écrit par : Anne Marie | 22/06/2012

La séparation était plus dure pour toi , que pour les enfants !
Ils ne comprenaient pas combien tu étais attachée à eux !
Leurs parents eux avaient dù le comprendre , puisque ils reviennent avec leurs enfants pour te voir .
C'est un beau métier qui te va bien ! TU AS BEAUCOUP DE TENDRESSE A PARTAGER .
Bises et bonne journée . huguette

Écrit par : macary huguette | 22/06/2012

"L'amour... c'est juste un miroir qui nous montre ce qui est au fond de nous"

C'est, je trouve, une très belle définition Anne-Marie, une exacte définition. Quand nous aimons vraiment, ce sont des choses de nous qui viennent au grand jour.

Une bonne raison de respecter les sentiments de chacun.

Bonne journée Anne-Marie. Bises méritées. Tu es adorable. Monique C.

Écrit par : monique | 22/06/2012

Coucou !
Dommage elles étaient trop petites mais dans leurs coeurs il doit rester des douceurs de ce temps et pour toi des moments de tendresse et de la tristesse à la séparation ........
Bon vendredi et bizoux !
Françoise

Écrit par : françoise la comtoise | 22/06/2012

Aimer c'est se dévouer sans attendre la moindre récompense, c'est faire le sacrifice de soi pour que l'autre soit heureux. Les séparations sont tristes , mais si les petites étaient heureuses c'est l'essentiel, les savoir loin mais heureuses et en bonne santé c'est un grand réconfort. La séparation est déchirante lorsque on perd pour toujours un être aimé et il est parfois bien difficile de reprendre le dessus car c'est une blessure qui ne se refermera jamais.. J'ai aimé cette note pleine de sensibilité. Bonne soirée. Monique Ruiz

Écrit par : Monique Ruiz | 22/06/2012

Bonjour, j`ai vraiment aimé votre blog. Je ne suis pas forte dans la matière, avez-vous d`autres postes sur le même sujet ?
Continuez ainsi, c`est toujours un plaisir de lire votre blog !

Écrit par : numéro surtaxé | 04/07/2012

Bravo pour ton blog!! Et surtout, merci pour ce contenu qui me fait toujours plaisir!!
Amicalement

Écrit par : Toilettage chiens | 05/10/2012

Bonjour
Félicitation pour votre excellent beau travail
C’est super. Bonne continuation

Écrit par : voyance gratuitement | 03/01/2013

Je découvre ton site il est magnifique super bravo a toi

Écrit par : voyance par mail gratuite | 02/09/2014

Un article plein de joie de vivre : c’est chouette en prenant son café le matin et donne de l’entrain !

Écrit par : voyance gratuite par mail | 17/10/2014

Waouhhhh !! Vous avez de sacrées idées !!! C'est génial ce que vous faites ; joli partage et interface facile pour naviguer tranquillement !! Bravo !!!

Écrit par : voyance serieuse gratuite | 03/02/2015

Félicitations pour cet excellent travail et de nous donner l’opportunité de ’glander’ intelligemment !

Écrit par : voyance par mail | 09/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique