logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/06/2012

Première visite en Allemagne (suite et fin)

Le lendemain, une longue journée nous attend. Nous avons un rendez-vous "important"....avec des "Français".

Voulant me convaincre que je n'avais pas à craindre la solitude, la famille s'est mise en 4 pour me mettre en relation avec des communautés de Français en Allemagne. Nous partons pour Nuremberg. Nous sommes attendus pour le thé.

Donc, thé et gâteaux pour le déjeuner....Cette fois ci j'avais pris soin de prendre un copieux petit déjeuner.

Notre hôte me dit : "si vous avez des questions à poser, c'est le moment. Je serai votre interprête". Nous sommes 10 autour de la table et les échanges en français et en allemand se croisent et s'entre choc, d'autant que ce petit Guy n'arrête pas de pleurer et qu'il faut sans cesse que quelqu'un l'éloigne de nous. Ce n'est pas très facile de suivre une conversation.

Enfin, j'en ai retenu l'essentiel : cette famille a envie "d'adopter une mamie française" , ce qui veut dire que je partirais en l'Allemagne pour une très longue durée ... Ils sont ravis que je sois venue et pensent que nous nous entendrons bien. Moi aussi, je pense que nous serons bien ensemble et je propose d'arriver début avril. "On va préparer la chambre le plus vite possible" affirme Christian. Lorsque Martine revient, il lui parle en allemand...elle me remercie et c'est elle qui prend le relais..."Nous sommes très heureux car j'ai vraiment besoin que vous veniez vivre avec nous. Avec les petits (il n'y a pas classe avant 6 ans en Allemagne) je n'arrive pas à m'occuper de la restauration du château.

Je n'aurai rien d'autre à faire que de jouer avec les enfants, les promener et leur parler en français. Juste avoir un oeil sur eux lorsque Martine s'occupe de surveiller les travaux. Ca me convient bien....

S'ensuit une visite à Nuremberg. Je vous passe les détails de la journée, ce n'est pas le plus important. Par contre la soirée....

D'autres amis sont invités et pendant que j'étais à l'hôtel, un superbe piano à queue a été installé dans la salle commune. Nous allons avoir droit à un concert privé.

Marina a une amie qui, comme elle, apprend le français. Nous improvisons un petit cours collectif prendant que nous mettons la table. Nous partageons beaucoup de rire et de plaisir. C'est drôle de communiquer par geste et d'entendre nos accents réciproques....je commence à oser quelques mots en allemand.

Nous rions beaucoup et je me prends à penser qu'en 3 jours, j'aurais ri bien plus qu'en 6 mois chez moi...si un fou rire vaut un beefteack, je n'ai plus besoin de me faire de souci pour les repas....

Un dîner sympathique, à 10 autour de la table, pour moi qui prends 90 % de mes repas seule c'est vraiment un moment de plaisir partagé. Puis j'ai une  conversation "intime" avec Martine, au coin du feu. Christian qui joue magnifiquement se met au piano et nous interprête quelques morceaux classiques puis interprête quelques oeuvres de sa composition en s'accompagnant au piano.

Les invités prennent congé et la famille se resserre dans son intimité. Guy qui se décide  à descendre des genoux de maman pour s'approcher du piano....Quelle bonne soirée ! Claire s'endort sur le canapé, Lady, la chatte  remplace Guy sur les genoux de Martine, Christian donne un cours de piano à Annie et Marina...

Lorsque j'entends un morceau joué à 4 mains, je m'approche du piano.  Marina joue avec une seule main car de l'autre elle tient Guy.

Je tends les bras et prends le bébé dans mes bras. Il vient sans difficulté, pose sa tête sur mon épaule et se laisse bercer....il s'endort.....une véritable image d'Epinal : la maman et son chat au coin du feu, une petite fille endormie sur le canapé,le papa et deux filles au piano et la mamie qui berce le petit dernier dans ses bras.....Tout celà dans l'ambiance rétro d'une salle de château éclairé en partie à la bougie et où il n'existe ni télé, ni internet....

Je suis comme dans un rêve...il me monte une bouffée d'émotion et je pense :"ça y est, enfin j'ai trouvé ma place, je suis une vraie mamie..." je me sens heureuse comme jamais je n'ai été....mon rêve devient réalité.

Au moment de partir, Guy qui avait retrouvé les bras de maman, se penche en avant pour m'embrasser, à la grande stupéfaction de toute la famille et pour mon plus grand plaisir.

Je lui envoie un message mental en lui caressant la joue : "ne t'en fais pas mon petit Guy, je sais ce qui te fait pleurer comme celà et je vais t'aider"...

J'avais appris le "secret" de ses origines par une indiscrétion mais les "parents" continuaient de créer un secret de famille préjudiciable à toute cette famille et à leurs descendants..

En m'endormant, je pensais que je n'étais pas là par hasard, moi qui avais consacré une grande partie de ma vie à expliquer que les enfants ont droit à la vérité sur leurs origines et l'histoire de leur famille.....et Guy avait bien senti que, témoin solidaire, je pouvais l'aider.


(à suivre)

 

 

 

 

Commentaires

On peut vraiment dire que c'est une histoire très étonnante, surtout quand on connaît la suite, on a l'impression que cette famille attend ton arrivée depuis toujours, et que d'emblée tu es acceptée dans leur vie....bisous à toi et à Véro

Écrit par : Jacqueline | 01/06/2012

un moment de vie extraordinaire que tu nous fais partager ! tu es bien intégrée, on t'attendait depuis longtemps je crois
bonne journée à toi
Christiane

Écrit par : Christiane | 01/06/2012

quelle aventure, et tu découvres de jour en jour cette famille, personnellement je n'aurais pas osé cette démarche. Bon week-end, amicalement. Renée

Écrit par : Campanule | 01/06/2012

voilà une belle histoire -tranche de vie, quel bonheur pour toi de vivre en famille !merci de ce partage avec nous
bises

Écrit par : josette | 01/06/2012

C'est une tranche de ta vie pleine de rencontres que tu nous conte Je crois que je n'aurais pas osé me lancer dans une telle aventure
bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 02/06/2012

Très beau Anne-Marie. Très émouvant. Et comme je partage cette assurance que tu manifestes concernant le dit et le non-dit aux enfants. Mais tu ne me surprends guère parce que tu as toujours manifesté cette finesse d'une psychologie généreuse.

je t'embrasse. Monique C.

Écrit par : monique | 03/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique