logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/05/2012

En route pour l' Allemagne

  (suite).

Quelques jours avant mon départ, j'ai un appel d'une fleuriste :"j'ai un bouquet à vous livrer et je voudrai vérifier l'adresse"..."ah, vous êtes sûre ? je ne vois pas qui pourrait m'envoyer des fleurs"...je reste sceptique, il y a tellement de publicité ...

Exceptionnellement la fleuriste décroche la carte et me dit "love" de Martine et Christian...et je reçois un splendide bouquet de roses blanches dans un papier noir du plus bel effet....je suis touchée, mais je ne sais pas pourquoi, malgé le chic indéniable de ce bouquet, je pense au deuil.

Je trouve ce bouquet et cette carte "excessifs" et ça me met un peu mal à l'aise...enfin...chacun sa culture.

Ce 20 février, ma valise étant très lourde, ma fille m'accompagne gare de l'Est...et je monte dans le TGV direction Franckfort, permière étape d'un trajet d'environ 9 heures.

Un changement de train imprévu juste après la frontière allemande...il faut reprendre les bagages descendre et traverser le quai, puis se frayer un passage à travers les wagons surchargés, attendre que les voyageurs devant nous s'installent pour progresser péniblement et  atteindre enfin un place.....ouf ! ce train est plus confortable que le premier.

Franckfort ...j'ai une heure pour trouver la voie de mon prochain train....direction Nuremberg. C'est bien difficile de me faire comprendre par le guichetier. Je crois qu'il ne fait aucun effort car moi, j'avais eu beau me mettre à l'allemand depuis 2 mois et apprendre les phrases de base, je ne suis pas capable de sortir un mot. Même pas le simple "guten tag" (bonjour).

J'interroge le service d'ordre en leur montrant le document indiquant la voie que m'avait remis le guichetier, mais ils n'ont pas le sourire non plus. Je sens comme un reproche d'être en Allemagne et de ne parler ni allemand, ni anglais....c'est vrai qu'ici, ils sont presque tous bilingues et plus.

Enfin arrive le train pour Nuremberg....pas facile de trouver une place, mais je me faufile dans un coin et, bercée par le balancement, je finis par somnoler. A côté de moi un bébé, sans doute malade,  braille allègrement au grand désesoir de ses parents.

Je suis un peu tendue car les annonces dans le train se font exclusivement en allemand alors, les yeux rivés sur ma montre, je vérifie à chaque annonce s'il est l'heure de descendre....

Enfin Nuremberg !  C'est là que j'ai rendez-vous :

"Nous viendrons vous cueillir sur le quai de la gare" m'avaient fait écrire la famille. Comment nous reconnaître ? Nous avions bien échangé quelques photos mais tout de même....

Je descend un peu hésitante et me dirige vers la sortie. Devant moi, un groupe de jeunes manifestent leur joie d'être arrivés...au loin des ballons....ils sont attendus.

J'avance un peu et je m'aperçois qu'accrochées aux 4 ballons bleus, il y a des rubans tricolores....et au bout de leurs ficelles...deux adorables fillettes que je reconnais immédiatement : Annie et Claire , accompagnées de Christian, leur papa. C'est pour moi cet accueil.

De les voir là, si fidèles à leur photo, j'ai le coeur chaviré. Le rêve se fait réalité. Les larmes me montent aux yeux, je crois que je vais éclater en sanglots...non, je ne vais pas me laisser aller tout de même...je fais un gros effort pour refouler cette émotion qui me submerge et une petite larme au coin de l'oeil, je me baisse vers ces petites filles pour les embrasser. Clara me tend un joli dessin d'accueil avec inscrit "Anne Marie on t'adore"....Elle sont si fines, si frêles, si douces avec leurs longs cheveux blonds et leurs grands yeux bleus. j'aimerais vous montrer leurs photos mais le "droit à l'image" me l'interdit.

Je me relève et salue le papa qui s'aperçoit avec étonnement de mon émotion. Il  m'explique que leur petit garçon "Guy" est malade et que Martine et Marina sont restées à la maison. Il lui téléphone et la maman me dit bonjour en français mais pas facile de se comprendre tout de même.

Encore une heure de train...les ballons voyagent avec nous et attirent l'attention des autres voyageurs. Tout le monde comprend que je viens de France.

C'est long une heure de train lorsque l'on ne se comprend pas et que l'on ne peut communiquer que par gestes ou éventuellement avec l'aide d'un traducteur électronique.

Nous descendons du train pour rejoindre la voiture....encore quinze minutes et nous arrivons à l'hôtel.

En effet, la famille avait préféré m'installer à l'hôtel car ils ne pouvaient pas encore m'héberger correctement dans leur château. Je dépose mes affaires puis redescends les bras chargés des cadeaux pour chacun des membres de la famille....Il est 18 h 30.

Et là, première surprise, la famille m'attend autour d'une table : nous dinerons ici tous les 4....

Heureusement, le serveur connait quelques mots de français et m'explique la carte : saumon avec du riz, ce sera très bien. Les petites prennent des pâtes et après avoir englouti quelques bouchées, elles commencent à sortir de table et à faire la course à travers le restaurant (vide), chronomètrées par le papa.

Tiens, notre intermédiaires française m'avait dit qu'elles étaient des enfants très bien élevées et qu'ils n'était pas question qu'elles sortent de table sans autorisation...papa ne semble pas très à cheval sur la discipline.

Pas facile du tout de communiquer dans ce tête à tête, surtout que les filles, très peu curieuses, refusent d'ouvrir leurs cadeaux (des livres en français), ça aurait pu faire diversion...Bon, une fois le dîner terminé, je suppose que je vais monter dans ma chambre ...mais non, nous sommes attendus "au château".

Encore quinze minutes de voiture...il fait nuit noire....et nous arrivons devant l'entrée du "château".

Oh ! quelle déception !... je ne pourrai jamais vivre là , moi !...

(A suivre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

pas trop souriants nos voisins? je vois que le voyage fut une épreuve , alors je te dis a demain ou après demain
bises

Écrit par : josette | 29/05/2012

Quelle aventure Anne-Marie ! Comme souvent, ce qui est nouveau est assez peu conforme à ce qu'on imagine et tes émotions sont bien compréhensibles.

Pouvoir communiquer c'est le point essentiel dans nos rapports avec les autres.

Merci de partager. Moi je suis tenue en haleine.

Bises. Monique

Écrit par : monique | 29/05/2012

J'espère pour toi que c'est conforme à ce que tu pensais , à part le château qui a peut être besoin de beaucoup de réparation!
Avec une bonne nuit, tu verras différemment .
J'attends la suite
Bisous

Écrit par : Anne-Marie | 29/05/2012

Bonjour Anne Marie ,
Quelle heureuse surprise ce matin en découvrant ton com . Quel bonheur aussi , 3 ans c'est long , je me demandais souvent ce que devenait ton projet . J'ai en mémoire notre première "bloguinade " à Paris . Depuis bien des blogueurs se sont tus . J'ai réduis ma présence sur le blog en raison de problèmes de droit à l'image non respecté et de vol d'image . Mais je te rassure je suis toujours aussi passionné de nature . Trés heureux que tu reprennes le blog pour partager des moments de vie . Bises , à bientôt de te lire et bon vent .

Écrit par : observateur nature | 30/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique