logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/12/2008

Noël différent

Un pettit pps pour illustrer ma mote précédente :

noel-different-rw-.pps

Très belle journée à toustes et à tous !

24/12/2008

Joyeux Noël

Et voilà, c'est Noël !

Les frigos sont pleins, les porte monnaie sont vides...

Les enfants ont des rèves plein la tête et des étoiles dans les yeux devant les montagne de jouets dans les grands magasins. Ils rêves à ce qu'ils auront ou n'auront pas, mais ils rêvent et c'est cela l'essentiel

Les grands magasins eux, ne savent plus comment écouler leurs stocks et proposent depuis quelques jours des réductions importantes (30 % - 40 %) sur le prix des jouets....les temps sont durs.

medium_cadeaux2.3.jpg



Mais Noël est bien autre chose que cette fête commerciale qui donne à beaucoup une impression de frustration face à tout ce qu'ils pourraient acheter s'ils avaient un peu plus d'argent. Les fêtes sont un moment de tristesse et de mal ëtre pour beaucoup.

Alors oublions ce que nous ne pouvons avoir et réjouissons nous de ce que nous avons :

Fêter Noël, c'est être vivant ...Fêter Noël, c'est retrouver une part d'enfance au fond de soi...Fêter Noël c'est jouir du bonheur de pouvoir embrasser ceux que l'on aime, de leur parler, de les savoir en bonne santé....Fêter Noël, c'est lire le merveilleux dans les yeux des enfants....Fêter Noël, c'est s'unir à l'Universel pour sentir la renaissance de la Lumière, quel que soit le nom que l'on donne à cette Lumière....elle éclairera le monde.

medium_I0RUACA2TJ5O7CAUUCFMLCAQP3472CANJMCTRCARXIFVACAY0FBIDCAHCQAZ1CAFM0YYJCACRJFHICAPUXA2SCAAOQVZ5CAMGFX12CAP2QF2VCANFE38ZCA0J1K83CAZ4KRR1CAC13EY1CA0A3JLFCAENNMUZ.jpg


Joyeux noêl à tous !

17/12/2008

Notre plus grande richesse

Ils sont notre plus grande richesse et leur regard est plus précieux que le diamant...

G-Regards_Enfants.2.pps

16/12/2008

Pour le Nono de Marie

Une petite histoire pour Marie (Divia), en souvenir de son Nono tout rapiécé....

tattyteddy.3.pps

15/12/2008

Un copain pour l'arbroussaille

Un petit copain pour l'arbroussaille de bienvenus chez moi : un vieux pélerin rencontré au bord d'un chemin....

medium_Vieux_pélerin.jpg

Un arbre pour Hélène

Pour Hélène (nature et saveurs) un arbre qui parle :

medium_Chêne.jpg


Le vieux Chène et le petit gland

Un chêne majestueux se tient tout droit au milieu de la forêt.
Comme bien d'autres, un petit gland tout vert se balance au bout d'une haute branche et regarde le monde de haut.
Il est très fier d'être aussi grand. Il mûrit, il grossit mais un jour...il tombe de l'arbre et roule sur le sol.
Il a perdu sa place privilégiée et ne sait plus quoi faire car il sent grossir en lui la puissance de son germe.
Comme il est malheureux !
Il ne comprend pas ce qui lui arrive car la pluie l'enfonce un peu plus dans le sol, lorsque soudain, dans un frémissement, il entend les racines de l'arbre de ses origines lui raconter son histoire.
Alors il reprend courage, brise sa coquille et pousse fier et vigoureux en se répétant pour se tenir bien droit face au vent :

" Je suis un Chène !"

13/12/2008

Hommage à Louise Coste

Elle n'avait pas eu la vie facile, Louise Coste. Elle avait perdu son père à 9 ans, puis son frère à 14 ans et elle avait connu la guerre ...

medium_Louise1.2.jpg


Elle s'était mariée, avait eu trois enfants, connu quelques années de bonheur puis...medium_Louise_2.jpg

Elle avait traversé l'autre guerre et avait pris soin de ses enfants, de sa mère, de sa belle mère, et d'autres encore....une maitresse femme qui n'avait pas hésité à améliorer l'ordinaire de sa famille en occupant deux emplois....le jour elle faisait les encaissement pour le gaz de France...à pied, avec sa sacoche sur le dos et le soir, elle rapportait des travaux de couture et à peine le temps d'embrasser sa famille, elle se remettait devant sa machine à pédale jusque tard dans la nuit.


medium_Louise3.jpgElle était dure ma grand-mère, on l’appelait « le gendarme » et lorsque j’étais enfant, c’est à elle que ma mère me confiait lorsque j’étais trop turbulente.

En effet, c’est la seule à qui j’obéissais (à part mon père dont j’avais peur). Elle m’a donc appris l’obéissance et l’acceptation des règles.

En m’apprenant à respecter les règles, elle m’a appris à respecter les lois et les autres aussi.

En m’apprenant à respecter les autres, elle m’a appris à me respecter moi-même.

En m’apprenant à me respecter, elle m’a appris à me présenter aux autres de manière agréable, à être polie.

En m’apprenant à être polie, elle m’a aussi appris à rendre service aux autres.

En m’apprenant à rendre service aux autres, elle m’a appris à travailler.


medium_Louise4.jpg

En m'apprenant à travailler, elle m'a appris le courage et l'autonomie.

An m'apprenant le courage et l'autonomie, elle m'a appris à ne jamais renoncer.

En m’apprenant à ne jamais renoncer elle m’a donné la force et la confiance en moi.

En me donnant la confiance en moi elle m’a donné la joie de vivre.

Elle m’a appris la Vie, tout simplement....

Merci Mèmère Louise d’avoir été sévère et dure parfois. C’est grâce à cela que j’ai la force de vivre aujourd’hui et de garder ma confiance en l’avenir.

medium_Louise5.jpg


Elle a eu trois enfants, dix petits enfants et 12 arrière petits enfants ...le jour où elle est partie, la famille qu'elle prenait soin de réunir régulièrement s'est éclatée aux quatre coins du pays et nous avons perdu les liens...

Aujourdhuii, les "femmes de la tribue" rassemblent le clan...Tu peux sourire de la haut, tu nous as transmis la force de vaincre l'adversité !!!!

11/12/2008

En attendant le Père Noël

Ce matin j'ai trouvé un commentaire de Urga....et j'ai été touchée par cette histoire qui m'a donné envie de vous inviter à nous raconter comment vous attendiez le Père Noël :

Voici le souvenir de Urga:
A mes 5 ans ... j'avais eu Pour NOel la poupée dont je rêvais depuis des mois .. que j'avais commandé au père noel sur une belle lettre décorée .... Une "bella" avec de longs cheveux blonds ..... tellement heureuse je suis sortie en courant jusqu'au perron de la maison ... et les larmes aux yeux levés vers le ciel .. serrant mon trésor dans les bras j'ai crié ..... MERCI PAPA NOEL ...je m'en rappelle encore medium_poupée_Bella.jpg
J'ai fais pleuré tout le monde ce jour là ...

Depuis que j'anime cette rubrique, j'ai fait remonter pas mal de mes souvenirs de Noël. En voici quelques uns :

Mon père travaillait chez un fabricant de jouet et nous avions toujours droit à ces Noëls somptueux mais c'était vraiment une surprise. Un soir de décembre il revenait avec un gros catalogue sous le bras et nous disait : "voilà, faites votre commande au Père Noël mais je vous préviens, il faut lui envoyer un chèque alors pas d'achat à plus de 3 chiffres (en anciens francs donc moins de 10 F ou 1,5 euros).

Bien sûr nous ne trouvions rien et nous allions voir ma mère en disant : "j'aimerai bien cela mais il y a 4 chiffres"...Puis un jour (un grand jour), nous organisions une visite au Bon Marché pour voir les jouets. Mon père se chargeait de mon frère et ma mère m'emmenait au rayon des poupées...il n'y a que mon petit frère qui n'a jamais connu celà.

Je me souviens d'avoir craqué pour un bébé de 15 cm dans un petit berceau...j'ai dit "c'est cela que je veux"...et plus tard j'ai trouvé dans le catalogue le même bébé sur une table à langer....c'est sûr, il me plaisait mieux et je le voulais et quand je l'ai dit à ma mère elle m'a répondu :"c'est trop tard".....pendant les quelques jours avant Noël je me préparais à cacher ma déception à mes parents, me disant que ce cadeau serait bien quand même et....je suis tombée à genoux, les larmes aux yeux devant la table à langer....medium_cadeaux3.jpg

ls savaient ménager le suspens mes parents, au risque de nous faire vivre quelques émotions négatives. Plus tard, j'avais demandé des patins à roulettes et avec mon frère ainé, nous avions l'habitude de chercher partout où étaient les jouets achetés (on ne les a jamais trouvés, ils étaient déposés chez la voisine).

medium_patins_à_roulettes.jpgCette année là, je dis à mon frère : ils doivent les avoir acheté depuis longtemps nos patins à roulettes....mais quelqu'un nous a entendu....et un soir mes parents nous ont appelés et très solennellement nous ont demandé ce que nous voudrions d'autre car il n'y avait plus de patins.....dépitée j'ai répondu hésitante : "une dinette" mais je ne voulais rien d'autre....et les patins étaient déjà achetés....ce fut une très grande surprise.....

Des souvenirs, on en a mille. J'ai vécu dans une famille assez "déchirée" mais Noël a toujours été un jour de trève. Le seul jour dans l'année ou ni conflit, ni alcool ne venait troubler la fête....Nous n'étions pas riche et nous fabriquions nos cadeaux pour nos parents, en grand secret et en nous y prenions longtemps à l'avance.

Une autre tradition était d'aller décorer l'appartement de ma grand mère en grand secret (habile façon de nous éloigner de la maison pendant les préparatifs) et pendant qu'elle découvrait sa maison décorée...le Père Noel passait au pied du sapin.....un vrai rituel....que du bonheur !!!

Et vous, comment attendiez vous le Père Noël ?

10/12/2008

Le goût du bonheur (3)

Nous vivons dans un univers de facilité. Nous avons lave linge et lave vaisselle, l’ordinateur, les plats préparés, la voiture etc…tout est préparé, mâché, prédigéré….C’est le confort de la vie moderne….

Mais est-ce un progrès ?

medium_AM_Electroménager.jpgDes études très sérieuses démontrent qu’il y a interaction entre activité physique et plaisir. Les sportifs le savent, durant l’effort le cerveau produit des endorphines, aussi appelées « hormone du bonheur » qui, stockées dans le cerveau, provoquent un sentiment d’euphorie et d’exaltation.

Notre cerveau est programmé pour ressentir un profond sentiment de satisfaction et de plaisir lorsque nos efforts physiques produisent quelque chose de visible, de palpable et qui a un sens, c'est-à-dire qu’il procure des ressources nécessaires à notre survie.

Nous sommes au 21 ème siècle notre cerveau a toujours besoin de « faire ». C’est probablement ce qui explique l’engouement pour les loisirs créatifs et le bricolage entre autre. Cette même étude explique que les jeunes générations sont bien plus sujettes à la dépression que les anciennes car aujourd’hui la plupart des jeunes n’ont plus rien à « faire » pour assurer leur survie.medium_AMnoel_6.2.jpg

Ils n’ont plus rien à « faire » pour assurer leur survie, et ils n’ont plus rien à faire du tout si dès leur plus jeune âge on leur offre des jeux électriques, des livres qui lisent tout seuls, des consoles de jeux dont les héros sont virtuels ….pour leur faire plaisir….alors que le vrai plaisir serait de vivre leurs rêve dans des terrains d’aventure.

Un enfant a besoin d’expérimenter la vie avec son corps. Il faut qu’il touche, qu’il exerce son habilité, son agilité, sa souplesse, sa dextérité. C’est comme cela qu’il fait connaissance avec lui-même.

Un enfant n’est pas un consommateur comme les autres et il conviendrait vraiment de le protéger de la folie mercantile des fabricants de jouets qui fait rêver les adultes mais prive les jeunes de leur potentiel créatif. …au risque de leur faire perdre leur instinct de survie.

C'est très grave de priver les jeunes de leur potentiel de survie, de leur combativité etc....ils sont la première génération à se porter moins bien que leurs parents...nous en reparlerons un peu plus tard...Pour l'instant, faisons la fête!!!

Aors pour Noël, qu'allez vous offrir à vos petits enfants ? Un jeu vidéo...ou une journée de plein air à jouer aux petits robinsons ???

08/12/2008

Le goût du bonheur (2)

Mon meilleur souvenir de la préparation de Noël date d’une vingtaine d’année. J’avais droit à des vacances avant Noël et nous avons décidé d’en profiter pour fabriquer nous-mêmes nos décorations. Un mot d’ordre : tout en rouge et or….et comme le faisaient les anciens, nous sommes allés chercher du fragon et des baies dans les bois…

medium_AM_Noel1.jpgC’était un plaisir de rêver en coupant, collant, frisottant les papiers dorés. C’était tellement relaxant. Nous vivions la fête à chaque petit décor que nous mettions en place. Aujourd’hui je me suis arrêtée un moment au supermarché pour « regarder vivre » les parents d’aujourd’hui…comment préparent ils Noël ?

Je suis triste de voir ces petits qui pleurent dans les caddys pendant que les parents achètent des décorations de Noël et parfois même les jouets. Il y a des tentations partout et l’enfant n’a plus le loisir de rêver. Les friandises et autres desserts sont achetés quelques semaines avant le grand soir et parfois….la tentation est grande d’entamer la boite.

Ne sommes nous pas entrain de perdre le sens de la fête ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique