logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/11/2007

Toute ressemblance avec...ne serait pas fortuite

Le Grand Roi et le Mendiant

Il était un fois un grand roi qui se morfondait dans son palais, incapable de régler les problèmes de son royaume. Dès qu'il prenait une décision pour en résoudre un, il en créait un autre encore plus grave. Il se sentait prisonnier d'un cercle infernal.

Son premier ministre était un drôle de personnage qui avait deux faces sur la tête. Il s'appelait Paradoxe et se contredisait constamment. Ainsi lorqu'une face interdisait de vendre de l'alcool aux mineurs, l'autre incitait les limonadiers à inventer des sodas alcoolisés pour les jeunes. Si l'une interdisait de fumer dans les écoles, l'autre signait l'autorisation de mise en vente de cigarettes au chocolat ou à la fraise pour tenter des enfants de plus en plus jeunes.

Une face voulait donner du travail à tout le monde et l'autre ne faisait travailler que l'argent. Personne ne s'y retouvait et tout le monde faisait ce qui lui passait par la tête. Les jeunes surtout en souffraient. Ils n'avaient plus ni repères, ni règles, ni cadre. Ils voyaient les deux visages de Paradoxe et voulaient les écouter tous les deux. De plus en plus ils en perdaient la raison et développaient des comportements aberrants.

Un jour que le roi arpentait son royaume à la recherche de solutions à cette misère grandissante, il fit une étrange rencontre. Un vieux mendiant s'approcha de lui.
- «Tu cherches des solutions au dehors mais sais-tu tout ce qui se passe dans ton palais  ? »

- « Bien sûr que je le sais, je suis le roi tout de même ».

- «Moi aussi je suis le roi dans mon royaume et tout le monde y vit heureux et en harmonie. C'est le royaume de l'action solidaire. Personne jamais ne nous prendra nos richesses ».

Le roi regarde le mendiant d'un air méprisant. Jolie richesse en effet pense t'il.

- « je sais qu'au plus profond de ton palais se cache la cause de tous tes maux ».

« Que veux tu dire ...parle ! » ordonne le roi.

« Tu as bien un pemier ministre nommé Paradoxe ? Il veut tout faire pour aider les jeunes n'est-ce pas ? »

- « Evidemment, c'est son rôle » s'ennerve le roi.

« Mais c'est aussi lui qui donne les autorisations de mise en vente de sodas alcoolisés et de cigarettes parfumées »

« Oui, c'est vrai mais il faut bien gagner de l'argent ... »

«  Et pour qui travaille Paradoxe ?  ...Pour ce gros lard de Profit qui vit dans tes souterrains. Celui-ci est tellement gros maintenant qu'il ne peut plus bouger et reste inerte. Il ne peut même plus penser...Des millions de Dollars travaillent pour lui. Il ne veut personne d'autre et personne ne profite de toute cette richesse. C'est Paradoxe qui l'engraisse en permanence pendant que d'autres sont à la rue et meurent de froid, alors qu'il serait si simple de leur faire profiter de ce tas d'or ».

« Que puis-je faire maintenant » demande le roi qui sent bien que le mendiant parle vrai.

« Fais comme moi, deviens fou et ne prends plus que les décisions qui profitent à tous. Regarde ton monde à l'envers et tu trouveras comment rendre ton peuple heureux. Tu céera un cercle vertueux».

Je ne sais pas ce qui se passe ensuite, mais je sais que j'aimerai bien que nos décideurs deveinnent « fous » et inversent le cours des choses...

Commentaires

le vieux roi répond "vertueux, c'est quoi ? vertueux ?"...
à suivre ...

béa

Écrit par : beatrice | 19/11/2007

salut AM !

Gérer les paradoxes c'est un vrai métier ça !
Merci pour ta carte commune avecJean Louis

Écrit par : ventdamont | 20/11/2007

Merci PAPYMAMY pour cette petite histoire chargée de bon sens et de morale.
Actuellement les valeurs morales sont des inconnues pour nos gouvernants,seul l'argent compte.

Un papy et une mamy parmis d'autres

Écrit par : lehrer marc | 20/11/2007

Bonsoir

Si l'escargot sort du puits en 28 jours, il faut sacrément plus longtemps à la vérité pour en sortir !

Depuis que Cain a commencé, sans compter celui qui aimait les lentilles, ça n'arrête pas !

Pas très optimiste le grillon, sur les chances de survie de l'espèce humaine !

Écrit par : christian | 20/11/2007

Je suis plus optimiste que notre cher grillon, et même si le " paradoxe" est notre lot quotidien.

Il suffit de rencontrer un " mendiant" et tout peut changer.

Merci pour ce petit conte philosophique.

Bises du soir

Betty

Écrit par : betty | 20/11/2007

Il est extra ton conte, tout à fait le bienvenue dans le contexte de vie actuel, mais pour changer le cours des choses, à l'heure où l'argent roi mène pour beaucoup leurs actions...un travail d'herule!!!



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 21/11/2007

Ce conte est un miroir qui nous montre bien le vrai visage de paradoxe que nous avons maintenant. Comme Betty je crois aussi qu'on va rencontrer le ou les mendiants.

De toute façon on n'a pas le choix ; c'est ça ou disparaître.

A bientôt. Monique

Écrit par : Monique | 22/11/2007

Joli et poétique...Les bons contes réjouissent les amis.

Mais c'est un conte.

En réalité, le mendiant, il était manipulé par le ministre Paradoxe, qui voulait piquer la place du Roi.

Et en attendant, le mendiant il rigole, il a fauché la Rolex du petit prétentieux !

Bises....

Écrit par : Crabillou | 23/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique