logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/03/2007

Education et apprentissage

Nos méthodes d'éducation, d'apprentissage ont changé....est-ce une bonne chose...doit on regretter les anciennes pratiques...seraient elles efficaces pour les enfants d'aujourd'hui ?

Comme vous tous j'ai mon point de vue et ce que je souhaite ici, c'est que nous partagions nos expériences, nos convictions...ça pourrait être utile à quelques uns.

Au début du siècle dernier et même à la fin de ce siècle, il était fréquent de frapper les enfants, de leur imposer des chatiments corporels qui pouvaient aller jusqu'à la privation de nourriture, l'immobilisation à genoux sur une règle en fer, le poignet attaché dans le dos pour obliger l'enfant gaucher à écrire de la main droite....plus loin dans le temps, il n'était pas rare de fouetter les écoliers qui ne savaient pas leurs leçons.


medium_Numériser0003.2.jpg



medium_Numériser0002.5.jpg


Parallèlement, les adultes se montraient intraitables face au manque de respect des enfants qui devaient se lever dans les transports pour laisser s'assoir une personne âgée. Il était impensable de tutoyer son enseignant (et parfois ses parents). L'enfant avait tord quoi qu'il face...et c'était un peu trop alors ces jeunes se sont révoltés.

medium_Numériser0006.3.jpg


Et ça a été la grande révolution de 68...avec ses bons et ses mauvais côtés. Une pédo-psychiatre (François Dolto) en a profité pour nous expliquer que l'enfant est une personne et qu'il a droit au respect à tous les âges de la vie.

De belles idées qui n'ont pas toujours été mise en application d'une manière constructives....respecter l'enfant veut dire "l'éduquer " et lui apprendre tout ce dont il aura besoin toute sa vie pour évoluer dans la société.

medium_Numériser0007.jpg


Qu'est-ce qui serait une bonne éducation de nos jours ?

Commentaires

Bonjour Anne-Marie

Quel beau sujet tu soulèves là ! Mais vaste sujet aussi car il y a beaucoup de facteurs et paramètres à prendre en compte :

- Entre autres notre statut de grands parents qui fait qu'on est forcément un peu déconnectés des réalités actuelles.
- la place de la femme, et donc de la mère, qui a aussi pas mal changé
- la situation sociale de chacun avec toutes les difficultés nouvelles de maintenant
- l'espace donné aux enfants qui n'a plus rien à voir avec ce que nous avons connu (tu as fait une note avec tes souvenirs d'enfant élevée "à l'air libre")

Bon c'est ma petite contribution au sujet - sans prétention - juste peut-être ajouter qu'il faut toujours beaucoup d'amour, patience et paroles réfléchies si possible, mais paroles en tout cas. Bises. Monique

--------
Tout à fait d'accord avec toi Monique. Le monde change et l'éducation d'hier ne peut plus convenir aujourd'hui.

Le brassage des populations fait découvrir à l'enfant, dés son jeune âge, d'autres manières de vivre. De plus en plus l'éducation se fait "transversalement" à travers la vie des copains. Les parents ont fort à faire pour faire face et on comprend qu'ils puissent être dépassés car ils sont la première génération confrontée à cette richesse culturelle....sans oublier tous les apports du multi-média.

Plus que jamais la parole juste et posée est indispensable....Pour être parent aujourd'hui, il faut être solidement enraciné dans son histoire, dans ses valeurs et savoir ce que l'on veut transmettre à ses enfants....Je crois que le rôle des grands parents, à ce niveau est fondamental.

Merci pour ta contribution qui, comme tu le vois, nous fait rebondir un peu plus loin.

Très bonne soirée - AM

Écrit par : monique-âne | 12/03/2007

Ce sacré 68 qui nous a fait passer d'un extrème à l'autre sans s'arrêter aumilieu.

Il est interdit d'interdire..tuparles. Où s'arrête la liberté de tout faire ?.

Il ya cinquante ans plus des trois quarts des élèves s'arrétaient à 14 ans au niveau du certificat d'étude.

(D'ailleur, pour aller en 6° il y avait une sorte de concours, en fait une sorte d'écrémage social....A peine plus de 10% d'une classe d'âge avait le bac et plus..)

A quatorze ans, avec ou non le certif en poche, les parents offrait à leur progéniture une belle motobécane bleue.....
Pour se promener, faire les fous ?..
Que néni, pour aller travailler chez un patron et se rendre régulièrement au centre d'apprentissage.......

-------

C'est vrai que 68 n'a pas amené que de bonnes choses. Les jeunes adultes se sont sans doute trouvés pris au piège de leur propre révolution et n'ont pas pris la mesure de l'importance des règles. Le baba cool a fait des ravages dans les classes maternelles à l'âge où l'enfant s'éduque facilement, à l'âge où il a besoin de règles.
Ensuite, comment transmettre ce qu'on n'a pas reçu...mais nous sommes là aussi pour rappeler les règles parfois, quitte à avoir l'air vieux jeu. Les enfants d'aujourd'hui ne sont pas responsables de ce qu'ils sont bien sûr.
Merci pour ton commentaire. Bonne soirée - AM

Écrit par : pierlouim | 12/03/2007

J'ai beaucoup aimé ta note sur l'éducation, sujet de perplexité pour les adultes que nous sommes.

Que faire?se transformer en père"fouettard", surtout non, essayer d'expliquer..;et surtout donner l'exemple, du respect,de l'écoute de l'autre. Acceptation des différences de couleur, bien sûr, mais aussi situation familiale..Je crois que de nos jours, les enfants arrivent à gommer les différences mieux peut-être que dans notre enfance,où les préjugés abondaient!!!!!!!!hélas....

Je te dédie, mon môme DOISNEAU....

Bises
Hélène

------
Merci Hélène,

Il est superbe ce petit écolier...J'ai failli de chipper le groupe d'enfants à la queue leu leu Merci

Je pense en effet que les enfants savent bien gommer les différences et plus âgés sont assez solidaires entre eux. Ils semblerait que peu à peu l'esprit solidaire entre copain remplace l'esprit de famille. Une autre manière de vivre la société ...

Amicalement - AM

Écrit par : hélène | 12/03/2007

vaste sujet ! et combien passionnant d'autant plus que je m' y suis beaucoup investie dans les collèges de mes Enfants ( collèges d'inspiration Chrétienne ) et entre ceux qui voulaient tout envoyer promener je dis TOUT et les autres qui voulaient ne rien changer les déléguées de parents dont j'ai fait parti durant près de 18 ans dans de nombreux congrés bureaux nationaux etc ! ce ne fut pas triste !!! mais vraiment intéressant ! je pense qu'en tout il faut de la modération et que le Tout permettre et aussi nocif que le " rien permettre " le dialogue est je pense essentiel que ce soit avec ses enfants ou ses petits enfants j'ai ,la chance de l' avoir avec mes 4 petits enfants et mes enfants et gendres mon fils étant célibataire pas de belle fille c'est plus facile je pense avec des gendres !!!! mais il faut être" vrai " ne pas tricher avec ce que l'on pense être l'essentiel pour moi le respect de l'autre de sa différence couleur ou Handicap vivre ses valeurs morales partant du principe que ce que l'on EST " parle plus fort que ce que l'on DIT !!! je ne veux pas être trop longue pour ce soir mais je suis prête à en parler avec vous encore et encore avec bonheur!!!

------
Ca a du être très intéressant comme expérience....je crois en effet que pour éduquer il est important que ce que l'on dit soit en accord avec ce que l'on fait et ce que l'on est.

C'est un vaste projet...On va en reparler, c'est sûr.
Bonne soirée et à très bientôt.

Écrit par : ngeorges | 12/03/2007

quand je parle de 18 ans c'est des années 1963 à 1980!! !

Écrit par : ngeorges | 12/03/2007

Bonsoir Anne marie,

Sujet sérieux et qui peut prendre tellement de directions..!
Je pense qu'il ne faut surtout pas faire table rase du passé,mais en retirer ce qui nous paraît être le meilleur ( très subjectif tout ça).Il est des valeurs pérennes, telle que le respect d'autrui, qu'il soit maître ou élève,la tolérance, le respect de la différence qui est source d'enrichissement.

Etre à l'écoute,être ouvert au mouvement de notre société..

Et aimer!

Bises du soir

betty
-------------

Bien d'accord avec toi Betty, l'important c'est de rester ouvert à l'évolution de la société, d'être tolérant envers les autres et leurs différences et d'aimer, surtout d'aimer tous ces enfants...rien n'éduque mieux que l'amour...ce qui ne veut pas dire laxisme...bien au contraire.

Je vais reprendre tous vos commentaires dans ma prochaine note et nous continuerons notre débat.

Merci pour ton commentaire et bonne soirée

Amicalement - AM

Écrit par : betty | 12/03/2007

je reviendrai plus longuement, un peu demanque de temps, mais je te félicite pour cette note très bien argumentée, framboisine

Écrit par : framboisine | 12/03/2007

Belle note en effet , et qui ne peut que susciter des questionnements ... Le maître mot me semble être respect, respect de l'autre en temps que personne humaine à part entière . Les enfants savent très bien quelles sont leurs limites et la plupart du temps, ils les acceptent pour peu que nous les présentions en toute équité.. Je crois même qu'ils nous sont reconnaissants...

-----------------

J'en suis sûre Jacqueline parce qu'alors on leur transmet des repères, comme un tuteur sur lequel s'appuyer pour prendre des forces et grandir. Ils en ont tellement besoin que lorsqu'on leur en propose à travers ce que l'on est, ils viennent sans cesse en rechercher.
Bonne journée

Écrit par : Jacqueline | 12/03/2007

le monde évolue, les moeurs évoluent, je crois que nous ne pouvons pas toujours nous référer au "passé" et dire "dans le temps c'était mieux" ..si l'on veut avancer et progresser !! il y avait du mieux avant ..et du pire... tournons nous plutot vers l'avenir !! si l'on compare les années 50 au moyen âge ?? qu'en tirerons nous comme conclusion ?? alors comparer les années 50 à 2000 c'est un peu pareil !! l'évolution des cultures a beaucoup changée .. le modernisme s'est installé, les familles bougent, les races se mélangent, il y a des partages de cultures entre Pays !! et tout çà commence dès l'enfance !!!

Oh oui, l'organisation de la famille a changé...et les enfants ont bien du mal à s'y retrouver parce que les adultes ne s'y retrouvent pas toujours...pas bien facile à gérer ce changement. En attendant, les enfants ont bien moins de mal que nous à vivre le brassage ethnique. Ils ne se posent même pas la question. Un copain est un copain tout simplement.

Merci et bonne journée

Écrit par : michka | 13/03/2007

C'est un bien vaste sujet que l'éducation et les valeurs qu'il faut essayer de transmettre à nos enfants ou petits enfants. En tant qu'ancien prof, j'ai vu au fil des ans l'évolution des rapports avec les élèves, qui se sont complètement transformés depuis le début de ma carrière jusqu'à la fin. Le prof était soutenu par les parents lorsque j'étais jeune prof pour les valeurs de respect, de conscience du travail bien fait, ces valeurs que doit donner la famille en premier lieu, et que le prof ne peut que compléter. Le prof essaie de donner des méthodes de travail plus qu'à remplir les têtes de connaissances, les sources de connaisance à notre époque étant bienplus diversifiées qu'il y a 40 ans, avec les multitudes d'informations véhiculées par les medias et ouassi toutes les possibilités qu'on peut trouver sur Internet. Avec le temps, j'ai trouvé que les rapports élèev-prof ne s'amélioraient pas, dans la mesure où les limites ou les valeurs de respect n'étaient plus "à la mode". Vers la fin de ma carrière, je ne pouvais pratiquement plus sévir auprès des élèves, les parents défendant systématiquement leur rejeton même s'il était totalement dans son tort....
Ce sont souvent les rapports entre parents et profs qui se sont assez détériorés...
En tout cas les valeurs de tolérance et de respect qui sont essentielles dans notre vie sociale et familiale ne sont plus des valeurs partagées par tous.
Pas le temps de poursuivre ce soir, mais il ya aurait beaucoup à dire....
Amitiés
Jean-Louis

------------------
Bien d'accord avec toi Jean-Louis, il y aurait beaucoup à dire. Le changement dans les relations enseignants/enseignés/familles est bien difficile à cerner...comment en sommes nous arrivés là ?
Je me souviens de commentaires des assistantes maternelles de l'école qui chaque année, disaient qu'elles n'avaient jamais eu de groupes aussi "dur" dans la grande section maternelle. Un groupe, dès le préparatoire, avait été surnommé "les affreux"...ça commençait bien pour eux. Neuf petits bouts de 6 ans qui étaient connus dans toute l'école...Ensemble ils étaient très fort et défiaient les adultes à la moindre occasion....L'instinct grégaire avait plus de poids que la raison...alors dans la collectivité, on doit bien avoir quelque chose comme cela qui joue.

Merci pour ce long commentaire intéressant.
Bonne journée

Écrit par : Jean-Louis | 14/03/2007

Vaste sujet intéressant. Anne-marie, je reviendrai demain me plonger dans ta note et rattraper mon retard. Je t'embrasse. Merci de ton passage. Bises de miche

Écrit par : miche | 15/03/2007

écoute,tolérance,respect mais pas de laxisme,il y a de limites à fixer.J'aime biencette note,et je comprends la situation de certains profs qui n'ont plus aucun moyen de sévir lorsque nécessaire.Les parents ne devraient jamais soutenir leur enfant contre un professeur.Sauf si le prof est nul,mais il n'y en a pas.bises

------
Bien d'accord avec toi pour l'écoute et la tolérance...et à mon sens, le respect est l'inverse du laxisme. Respecter un enfant, c'est d'abord lui apprendre à bien se comporter en société. Alors il respectera les autres sans difficulté puisque pour lui ce sera naturel. Ne fais pas à autrui....
Bises

Écrit par : heraime | 16/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique